Vous voulez lui enseigner le noble Coran? Commencez par ce verset.

 Peut-être rêvez-vous en secret que vos enfants deviennent des houfadh du Noble Coran.

Vous désirez leur transmettre les valeurs de l'Islam, la morale et le bon comportement...

...qu'ils aient un esprit ouvert et une bonne compréhension de la religion pour mieux "affronter" le monde extérieur...

Heureux et Discipliné

Apprenez 3 clés simples (peu utilisées) pour créer une relation harmonieuse avec votre enfant et libérer son potentiel bi idhnillah !

Entrez votre prénom et votre adresse email ci-dessous pour les recevoir gratuitement :

Vous aimeriez qu'ils apprennent et appliquent naturellement le Coran avec une intention pure...avec force et honneur, pas par héritage "culturel"...parce que maman et papa le font.

Vous souhaiteriez qu'ils aiment Allah, le Coran, le Prophète (saw) et sa famille, cette belle Religion.

Seulement...

...Vous vous sentez peut-être frustré.e par le manque de temps et d'organisation, le stress...

...mais aussi par vos propres lacunes en arabe et en religion...la difficulté à trouver des supports adaptés aux enfants.

Et si vous commenciez par enseigner à vos enfants un verset simple et qui est en même temps un symbole du Coran tout entier?

Un seul verset mais dont les bienfaits sont indénombrables?

L'océan est constitué de gouttes et le plus important est de commencer, en émettant l'intention de faire de votre mieux avec les moyens dont vous disposez pour transmettre l'envie d'apprendre la religion à votre enfant.

Au fait, quel est ce verset?

Bismillah Ar Rahman Ar Rahim.

Pourquoi enseigner la Basmala à votre enfant

Une question que les enfants posent quasiment tous : "Pourquoi?"

Pourquoi dit-on Bismillah par exemple.

La triste réalité, c'est que beaucoup d'adultes Musulmans ne prononcent pas ou rarement (quand ils y pensent) cette parole à la valeur inestimable.

Peut-être qu'enfants leur a-t-on recommandé de dire Bismillah avant de manger ou ont-ils vu leurs parents le faire mais ils n'ont pas su réellement pourquoi c'était important de le dire.

Des millions de gens ont vu tomber une pomme, Newton est le seul qui se soit demandé pourquoi.

Bernard Baruch

Enfant, j'entendais mes parents réciter Bismillah en certaines occasions, comme avant de manger. Je savais que c'était une bonne parole.

Je regardais parfois, à la télévision, un chanteur égyptien au sourire lumineux entouré d'enfants qui chantait "Avant de manger, on dit Bismillah...Avant de dormir, on dit Bismillah"...

...J'ai retrouvé cette chanson d'ailleurs, SobhanAllah c'est émouvant de la ré-écouter...c'est comme si c'était hier...

Dans mon esprit j'associais cette parole avec quelque chose de joyeux, de festif, positif...

...dans la réalité elle est encore bien plus que ça : un trésor divin. N'en ayant pas conscience je la prononçais...quand j'y pensais.

Sheikh Nazim (Dieu lui Fasse Miséricorde) a comparé cette parole à un diamant d'immense valeur qu'un éboueur aurait trouvé parmi les déchets.

Il ne lui a pas accordé d'importance, la prenant pour une simple pierre et l'a vendue en échange d'une petite cuillère à un vendeur de cuillères, qui lui-même l'a revendue à un joaillier contre deux cuillères...jusqu'à quelle parvienne au sultan...je vous laisse deviner la suite 🙂

Pourtant, comme Sheikh Nazim (Dieu lui Fasse Miséricorde) l'explique, cette parole est la clé qui ouvre toutes les portes fermées...

...celles de la certitude, de la paix intérieure, de la paix familiale, du rizq, du succès ici-bas et dans l'au-delà, de la joie, de la guérison (prendre un remède en disant Bismillah et sans le dire est comme le jour et la nuit), des bénédictions.

C'est aussi un bouclier qui nous protège de tout mal venant dans notre direction.

Le jour ou Ridah m'a tuée...

...ou presque. Elhamdoullilah Allah en a Décidé autrement.

C'est un beau dimanche de février, froid mais ensoleillé, juste avant l'arrivée du Covid. Je sors de la salle d'entraînement et cherche les clés de la voiture. J'aurais aimé partir plus tôt de la salle...comme une intuition.

Sensei m'a demandé de rester jusqu'à la salutation finale. Ok. Rester cinq minutes de plus n'allait pas changer ma vie. Je m'installe confortablement sur le siège de la voiture, enfile ma ceinture de sécurité. Bismillah.

Je roule tranquillement sur la voie rapide qui mène chez moi.

Soudain, tout devient flou. Ma voiture est en train de tourner sur elle-même. Dans le coin de la vitre arrière je peux apercevoir la voiture qui m'a percutée par la gauche. Je vois aussi les autres voitures qui roulent rapidement dans ma direction.

Je vois la mort. Elle est très proche. Je peux presque la sentir physiquement. Je ne me sens pas prête.

Bismillah Ar Rahman Ar Rahim, Bismillah Ar Rahman Ar Rahim...

La voiture, qui tournait en orbite, finit par s'arrêter net, après avoir percuté le muret qui sépare les deux routes. Les voitures qui roulent vers moi ralentissent.

SobhanAllah...

...Bismillah Ar Rahman Ar Rahim, c'est le verset de la protection...

...Je l'ai récité le matin, puis en sortant de chez moi ainsi qu'au moment du danger, comme l'a recommandé notre Prophète bien-aimé (saw).

Je continue à répéter cette parole bénie et entends sans entendre "Tout va bien Madame? Venez sur le bas-côté, ne vous inquiétez pas on se charge de garer votre voiture."

Elhamdoullilah, la Promesse d'Allah est Vraie.

Je vous invite à découvrir ICI un outil OFFERT que j'ai conçu pour enseigner la Basmala (Bismillah Ar Rahman Ar Rahim) à votre enfant en arabe et en français de manière ludique.

Et ce, même si vous n'êtes pas arabophone 🙂

Laisser un commentaire?