Je voudrais partager avec ​vous cette belle sagesse de Rûmi :

 "Ô frère, ton être est à l'image de ta pensée.

Pour le reste tu n'es que des os et des nerfs. Si ta pensée est une fleur, tu es comme un parterre fleuri.

​​​Mes ​routines ​​​du mois

​Et si vous suiviez ​​les routines de votre enfant (​et les vôtres!) au ​quotidien de façon ludique ?

Entrez votre Prénom et votre adresse Email ci-dessous et Accédez à ​votre ​​TRACKER ​​OFFERT​​ :

Mais si elle est faite d'épines, tu n'es que ronce à brûler."

Est-ce que ça vous arrive de ​vous sentir perdu.e, vide à l’intérieur?


Comme si ​votre coeur et ​votre cerveau s’était déconnectés

​Vous faites dix mille choses mais aucune n’a véritablement d’impact sur ​vous. ​Vous faites, simplement. Mais ​vous n’êtes pas vraiment là.

​Votre cerveau tourne à mille à l’heure. Il y a ça à faire, puis ça, puis ça. La cuisine à nettoyer, le repas à préparer, ​votre enfant à nourrir ou à changer.

​Vous pensez à telle chose qui ​vous amène vers telle autre ou à untel qui vous a dit cette chose qui vous a déplu l’autre jour : « Il aurait plus avoir plus de tact!! »

​Vous vous perdez dans les méandres de ​votre mental.

(qui au passage ne s’arrête jamais : on a en moyenne 60000 pensées par jour qui nous traversent l’esprit dont 80% sont négatives!)

​La conséquence de ça? ​Vous perdez ​le fil de votre journée, de ​vos semaines, de ​vos mois voire de ​vos années.

​​Peu à peu ​vous perdez le sens de ​votre vie.

Bien sûr, si ​vous êtes croyant.e, ​vo​tre but est Dieu ​le Clément, ​la vie après la mort.

​Vous s​ouhaitez donner le meilleur de vous et Le rencontrer avec un coeur sain et purifié.

Mais avec le temps ce Dieu d’Amour devient de plus en plus abstrait pour ​vous.

​Vous cherchez à ​vous (re)connecter à Lui, ne serait-ce que pendant ​la prière, mais c’est plus fort que ​vous, ​votre mental ​vous ramène ​à ce bas-monde.

​Vous aimeriez pourtant ​vous remplir d’amour et de gratitude (​vous a​vez peut-être même un carnet de gratitude?)!

Mais ​vous avez de plus en plus de mal à ​vous connecter véritablement aux autres, à ​vos proches.

Alors ​vous ​allez chercher un peu de « connexion humaine » sur les réseaux sociaux.

Mais dès que ​vous ouvrez Facebook ou n’importe quel média ​vous ne voyez que superficialité, désolation, tristesse, haine​ ou violence.

Malgré tous ​vos efforts pour ​vous en détacher, ​vous sentez bien que ​vous êtes affecté.e.

En fait, ​vous ​vous rendez compte que ​vous vivez dans le vacarme.

Et que la voix de ​votre coeur, de ​votre conscience est si faible que ​vous ne ​pouvez pas l’entendre dans tout ce « bruit ».

Je vais ​vous inviter à faire ce petit exercice :


  1. Asseyez-vous dans un endroit calme
  2. Redressez bien ​votre dos et fermez les yeux
  3. Inspirez profondément par le nez puis expirez par la bouche, trois fois de suite
  4. Après la quatrième inspiration, retenez l’air dans ​vos poumons quelques instants avant d’expirer par la bouche
  5. En continuant à respirer ainsi, tout en focalisant votre attention sur la région du coeur, connectez-​vous à un souvenir où vous avez ressenti une profonde gratitude, ça peut être un évènement, ​une personne dans ​votre vie​, la naissance de votre enfant, une personne qui vous a inspiré.e, un succès, une personne que vous aimez…

Ça y est, ​vous avez fait cet exercice?

Sinon, je vous invite ​vraiment à le faire maintenant. Il ne vous prendra pas plus de 2-3 minutes…

À présent, imaginez-​vous faire cet exercice encore et encore, chaque jour qui passe.

Et faire ça à un moment de calme absolu, durant lequel presque tout le monde dort, ​tôt le matin par exemple.

Comment pensez-vous que ​vous vous sentirez ? Comment se déroulera votre journée ?

Laisser un commentaire?