​​Lâcher prise ​​​avec son enfant ​pour qu'il déplo​ie son potentiel!

 Lâcher prise ​​​avec son enfant lui donnera un sentiment de liberté et de confiance en ​lui. Ce dont l’enfant a le plus besoin c’est d’un adulte qui le comprenne et l’accepte dans sa globalité, tel qu’il est. Qui l’encourage par des mots valorisants, des mots qui mettent en lumière ses forces, ses capacités et qui lui permettront de déployer tout son potentiel. Les critiques, les comparaisons, les jugements auront l’effet inverse, celui d’étouffer son allant et son véritable potentiel. Bismillah.

>> À lire: ​5 lois (méconnues) du cerveau de l'enfant

​Apprenez 3 ​clés ​indispensables pour éduquer ​un enfant épanoui​!

​Première fois sur le blog? ​​​Entrez votre Prénom et votre adresse Email ​Ci-dessous ​et ​Accédez ​​à votre Guide OFFERT "Heureux et Discipliné" en cliquant sur le bouton. Bismillah :

Dans la réalité, il arrive que l’enfant n’est pas, ne fait pas ce qu’on attend de lui.​ Lorsqu'on a une tendance perfectionniste, ​exhacerbée par les standards d'une société de plus en plus exigeante, ​on peut avoir alors tendance à devenir rigide et contrôlant, critique. Le comparer à ce qui pour nous est « normal ». Or il n’y a pas de normalité en vérité. Chacun est différent, a des besoins et des rythmes différents tout en ayant ​des qualités uniques ​reçues à la naissance.

Pour pouvoir porter toute notre attention sur les forces de ​l'enfant et l’aider ainsi à les décupler, nous avons besoin au préalable de lâcher prise sur ce qu’on attend de lui (inconsciemment ou consciemment).

​Différence entre amour et attachement

​L'amour est un don de soi, il ne cherche par à attacher, contrôler l'autre. ​Le signe que l'amour est authentique​ est son caractère inconditionnel. L'attachement, quant à lui, est un lien toxique qui nuit à la relation avec l'autre ​car il nous pousse à le contrôler, à lui imposer nos exigences plutôt qu'à lui exprimer nos besoins. L’attachement ​provoque des émotions négatives ​comme la tristesse, la colère, ​la haine​ et l’anxiété.

Une phrase qu​'on peut répéter à l'enfant pour lui exprimer un amour inconditionnel : « Je t’aime tel que tu es. Je t’aime parce que tu es toi. »

​​L’amour véritable n’est pas soumis à conditions.

​Marie Gilbert

​Écrivaine ​

​Lâcher-Prise en acceptant ce qui est

Le lâcher-prise, c’est d’abord une acceptation de soi. On reconnaît que l’on a des limites et on accepte ce qui est, ici et maintenant. On ne cherche plus à contrôler ce qui aurait pu être ou devrait être.

Lorsque l’on a compris que l’on ne peut changer ni les évènements ni les autres mais seulement changer notre façon de les percevoir,​​​​ nous sommes prêts pour le lâcher-prise.

​Lâcher-prise et tawakul​

Lâcher prise peut nous aider à augmenter notre confiance en Dieu, notre tawakul. En effet, en reconnaissant​ qu’on est faible, en (re)prenant conscience qu’on ne peut contrôler ni les gens ni les situations, ​on pourra se rappeler que le Seul qui est en contrôle, c’est Dieu. Ce constat nous poussera à ne nous en remettre qu’à Lui tout en faisant les causes qui nous paraissent justes.

​Un exercice de lâcher-prise simple et ludique

​Ce petit exercice de sophrologie (très efficace!) ​vous aidera à vous détendre et lâcher prise! Je vous laisse le tester! 🙂

Laisser un commentaire?